Focus sur sa contribution à l’agriculture biologique, avec Yves Schenkel, son directeur général adjoint, et Julie Van Damme, la coordinatrice de sa Cellule transversale de recherches en agriculture biologique.

Quels sont les défis auxquels la recherche en agriculture est confrontée ?

Yves Schenkel - Le premier est d’obtenir une production agricole de qualité pour des aliments de qualité. Il s’agit essentiellement d’une qualité nutritionnelle, tant du point de vue de la composition en nutriments actifs (oméga 3, acides gras, protéines, etc.) que du fait que les aliments soient indemnes de contaminants potentiels. Le deuxième est d’assurer à l’agriculteur un revenu lui permettant de vivre de son activité. Le dernier est de faire de l’agriculteur un acteur de l’environnement, de sa protection et de son amélioration ; il doit s’inscrire dans les écosystèmes de notre terre.

Quels sont les leviers pour atteindre ces objectifs ?

Y. S. - Au sein du CRA-W, nous suivons trois axes de recherches essentiels dans le cadre de l’agriculture écologiquement intensive : la gestion intégrée et dynamique des facteurs de production ; la gestion des risques et l’adaptation aux changements ; la gestion de la valorisation de la production agricole. Nos 430 collaborateurs mènent non seulement des recherches - de base ou appliquées -, mais fournissent également des services scientifiques, non seulement dans le domaine de l’agriculture, mais aussi dans ceux de l’environnement et de la forêt.

Quelle est la contribution du CRA-W au développement de l’agriculture biologique ?

Julie Van Damme - Elle se fait principalement via le programme Bio 2020. Dans ce cadre, nous avons mis sur pied un réseau de 42 fermes afin de cerner les besoins en termes de recherches et afin de coconstruire les pistes de solution à tester. Ces fermes représentent une diversité de systèmes de production : fruits, légumes, lait et viandes de bœuf, porc ou volailles. Après avoir diagnostiqué les attentes, les responsables de l’animation de ces interactions mettent en place des essais au sein de ces exploitations, avec la collaboration directe des agriculteurs et des organismes d’encadrement. Un second volet de Bio 2020 concerne des essais plus classiques (comparaison de rations pour les animaux, comparaison d’itinéraires de désherbage…), nécessitant des conditions contrôlées. Ils sont menés en station expérimentale, au CRA-W.