La mémoire : c’est à la fois l’avantage et le désavantage des ordinateurs et tablettes. Pratique, car vous pouvez sauver des données malencontreusement effacées. Dangereux, car vous n’êtes jamais certain d’avoir supprimé l’entièreté de vos données personnelles ou professionnelles. Bien naïfs ceux qui croient avoir éradiqué leurs informations en deux trois clics avec une simple vidange de corbeille. Vos disques durs et autres bandes magnétiques conservent discrètement une grande partie de ces informations.

 

L’arrivée du RGDP
 

Depuis les réglementations mises par le RGDP, les entreprises doivent assurer une destruction sécurisée et définitive des fichiers concernant leurs clients.

Depuis les réglementations mises en place par le Règlement général pour la protection des données (RGDP) en mai dernier, les entreprises doivent assurer une destruction sécurisée et définitive des fichiers concernant leurs clients. Un règlement qui impose des sanctions sévères en cas de non-conformité et des amendes salées pouvant atteindre jusqu’à 20 millions d’euros. Pour vous aider à accomplir cette tâche, il existe des services spécialisés en destruction de données. Après avoir établi quelles informations devaient être impérativement détruites, ces responsables de traitement pour la destruction des données définissent dans un contrat la meilleure méthode à suivre.

 

De la perforation au broyage
 

Parmi les méthodes existantes, l’effacement data ou perforation mécanique qui consiste à effacer vos données par perforation. Le broyage peut également être envisagé pour supprimer vos données. Autre piste à évaluer : le degaussing. Cette méthode requiert l’utilisation de champs magnétiques très puissants rendant toute réutilisation ou lecture impossible. Ainsi, même si votre disque dur est recyclé, il ne pourra pas être lu par ses prochains propriétaires.

Une fois ces données supprimées par une des méthodes détaillées ci-dessus, les entreprises reçoivent un certificat de destruction référençant les numéros de série de chaque support data qui a été détruit. Pour les informations extrêmement sensibles, d’autres services sont proposés comme le transport sous scellé des disques durs ou encore une destruction de données sur le site même de l’entreprise. L’employeur pourra même assister à la scène, s’assurant ainsi de la parfaite destruction des données. Des services qui gagnent en popularité depuis mai dernier et la mise en place des nouvelles réglementations.


Cet article a été rédigé en collaboration avec Out of Use.