Turbulent : une centrale hydroélectrique miniature

Créée en 2015, cette start-up anversoise a développé une centrale hydroélectrique miniaturisée. En étudiant la manière dont les tourbillons se forment naturellement dans l’eau lorsqu’elle rencontre un obstacle comme une pile de pont, Turbulent a développé un nouveau type de turbine, d’une taille moitié moindre que les turbines habituelles. Du coup, elle n’a besoin que d’une différence de niveau réduite, de 1,5 à 3 mètres, pour fonctionner de manière efficace. Une turbine traversée par 230 litres d’eau à la seconde est capable de produire de l’électricité pour 3 ou 4 ménages. Son rendement est aussi plus uniforme que celui des technologies solaires et éoliennes.

Elestor : une batterie modulaire à bas coût

Cette société néerlandaise a développé un nouveau type de batterie fonctionnant à partir d’un flux composite d’hydrogène et de brome. Ces deux composants sont largement disponibles et peu coûteux. L’hydrogène inflammable pouvant entraîner des risques, Elestor a développé un système innovant pour en assurer la manipulation. Les batteries sont sécurisées par des membranes robustes et des matériaux résistant à la corrosion. Cette batterie est capable de supporter jusqu’à 10 000 cycles de charge/décharge, en minimisant les pertes de rendement.

Enervalis : une solution logicielle d’optimisation de réseau

Cette start-up flamande a développé une solution logicielle accessible via le cloud pour optimiser automatiquement la fourniture, le stockage et la demande d’énergie sur des réseaux d’électricité verte. Contrairement à une production classique, l’éolien et le solaire produisent de manière intermittente. La solution d’Enervalis, qui s’adresse à la fois aux producteurs, distributeurs et consommateurs d’électricité, permet de réduire les déséquilibres et d’offrir ainsi des gains économiques substantiels.