Solution financière alternative

Face aux exigences de plus en plus marquées des banques - apports de fonds propres, de garanties, etc. -, le crowdfunding peut s’avérer une solution complémentaire idéale. Il permet à l’entreprise un plus grand autofinancement de son projet durable. Et il est aussi plus facile de convaincre 1 000 personnes de vous donner ou prêter € 10 que convaincre une seule de vous avancer € 10 000.

Sensibilisation

Au-delà de l’aspect financier, le crowdfunding constitue une belle opportunité pour sensibiliser les employés, les partenaires et les clients aux démarches de l’entreprise en matière de développement durable. Il peut également sensibiliser les riverains ou une communauté plus large. Les projets éoliens, par exemple, se heurtent en effet souvent au phénomène « nimby » (« not in my backyard ») : en principe favorables aux éoliennes, certains citoyens ne veulent pourtant pas pour autant les voir apparaître dans leur propre voisinage. Un mécanisme de crowdfunding permet d’en augmenter l’acceptabilité. Le même raisonnement s’applique à la biométhanisation, susceptible d’entraîner des nuisances.

Rapidité

Cette formule s’avère également très rapide. Les différentes plateformes de crowdfunding disposent de leurs propres critères pour accepter ou refuser le projet de financement d’une entreprise. Ces critères sont par exemple le secteur d’activité ou des paramètres d’ordre éthique. Une fois que ces critères sont rencontrés, une campagne de crowdfunding peut permettre de lever des fonds dans un délai d’un à deux mois à peine.

Tout type d’entreprise

Le crowdfunding ne s’adresse pas qu’aux entreprises actives dans le secteur de l’énergie verte. Il peut également s’avérer bénéfique pour tout type d’entreprise dans tout type de secteur d’activité, en ce compris des structures telles que les PME. Certains patrons de PME se montrent d’ailleurs particulièrement sensibles aux questions d’environnement, comme la lutte contre le réchauffement climatique, et placent les aspects liés aux énergies alternatives au premier plan de leurs préoccupations.

Crowdlending

Par rapport aux autres formes de crowdfunding, la spécificité du crowdlending est qu’il s’agit d’une forme de prêt. Il est en forte croissance ces dernières années. Et pour cause : outre l’aspect vert, il présente l’avantage d’offrir aux contributeurs un taux d’intérêt de 4 à 9 %, largement supérieur à ceux pratiqués par les banques.