Des envies aux besoins

Il faut d’abord évaluer ce qui est réellement utile, sans pour autant négliger les envies des uns et des autres au sein de la famille. Les besoins d’une personne vivant seule ne sont évidemment pas les mêmes, en termes d’espace, que ceux d’une famille, par exemple. Question budget, il s’agit de réfléchir au meilleur investissement ; on peut regretter longtemps d’avoir fait une économie de 100 € sur un système de douche qui vous coûtera le double, chaque année, en surplus de consommation d’eau.

Personnalisation

Une salle de bain n’est pas l’autre. On y trouve généralement bien plus de touches personnelles que dans les autres pièces de la maison. Au final, on peut parfois avoir affaire à une personnalisation à outrance ou, au contraire, à un mélange plus subtil de multiples marques, produits, gammes, couleurs, formes, textures, motifs… Toutefois, la tendance est de plus en plus à l’harmonisation.

Plusieurs corps de métier

Du fait notamment de cette personnalisation des salles de bain, de nombreux d’acteurs entrent en jeu dans leur conception. Il y a les fabricants de produits - robinetterie, meubles, douches, toilettes, carrelage, sèche-serviettes, etc. - et les corps de métier - plombier, chauffagiste, électricien, etc. Tous doivent être à l’écoute du consommateur, pour répondre à ses envies et besoins. Et tout ce beau monde doit pouvoir interagir correctement, si l’on veut aboutir à un résultat cohérent.

Au courant des tendances

Il importe de pouvoir compter sur de bons installateurs, parfaitement au courant des tendances du marché et des produits existants. Par exemple, auparavant, les toilettes étaient surtout sur pied, avec une sortie vers le bas et une colonne d’arrivée d’eau ; aujourd’hui, on installe de plus en plus de toilettes suspendues. Du point de vue technique, cela demande de prévoir un bâti, un cadre dans le mur sur lequel suspendre cette toilette… et d’avoir le mur adéquat pour ce faire !

Les erreurs à éviter

Certaines erreurs doivent absolument être évitées. Exemples : installer une douche à côté d’un mur donnant sur une chambre en omettant d’isoler ce mur ; placer l’évacuation d’eau ou le pommeau de douche à mauvaise hauteur ; ne pas prévoir suffisamment d’espace et d’arrivées d’électricité…