Si, aujourd’hui, la voiture électrique représente à peine 0,5 % des véhicules vendus en Belgique, il ne fait aucun doute qu’elle prend du galon. Et il y a même fort à parier que dans un avenir plus ou moins proche, tous les véhicules seront au minimum hybrides. Et pour cause : une voiture électrique produit deux fois moins de CO2 que les moteurs actuels et son coût d’utilisation est deux à trois fois moins élevé que le carburant fossile. L’avantage est donc à la fois économique et environnemental.

 

Pallier le manque
 

La flexibilité de charge de la batterie est l’atout principal du moteur électrique. Dans le même temps, le principal obstacle est le manque de bornes de recharge publiques. Il s’agit dès lors de recharger la batterie le plus souvent possible. Dans ce contexte, on voit aujourd’hui l’émergence de bornes de recharge installées à domicile, dans les entreprises et dans les commerces afin de compléter les dispositifs publics existants.

 

Choisir en fonction de l’utilisation
 

Les bornes doivent être choisies en fonction de l’usage du véhicule afin d’éviter les frais inutiles.

Ces bornes de recharge privées ne sont pas toutes les mêmes. Elles doivent être choisies en fonction de l’usage que l’on fait de son véhicule électrique. Par exemple, une entreprise dans laquelle un employé commercial va et vient tout au long de la journée aura des besoins différents de ceux d’un employé de bureau qui laisse son véhicule plusieurs heures au même endroit. Analyser ses besoins réels permet d’éviter des frais inutiles, comme un renforcement de compteur pour un particulier ou l’investissement dans l’achat d’une borne de recharge rapide dont le coût est dix fois supérieur à celui d’une borne parking.

Parmi les solutions proposées sur le marché, relevons aussi les installations composées de plusieurs bornes. Elles permettent de réguler dynamiquement la puissance de chaque borne, en fonction notamment de l’heure et du temps de charge restant par véhicule.