Maxence Lacroix, CEO de la société Javry, nous livre sa vision.


 

En l'espace de quelques années, une nette évolution des mentalités a pu être constatée en matière de consommation responsable. Le café, boisson incontournable de notre quotidien, n'a pas échappé à cette tendance positive. Encore fallait-il allier le critère qualitatif et l'aspect responsable.

Maxence Lacroix y est particulièrement attentif : « Le premier engagement à respecter est de proposer un café dont on connaît parfaitement l'origine. Chaque producteur avec lequel nous travaillons est identifié et décrit précisément sur notre site internet. »
 

Paramètres humains et écologiques
 

Parallèlement, proposer un café au coût d'achat certifié permet de garantir certains paramètres, comme l'explique M. Lacroix : « Un paramètre humain essentiel, tout d'abord : s'assurer que les producteurs sont rémunérés correctement. Un critère écologique ensuite: être attentif au fait qu'aucun produit solvant ou négatif pour la Terre ne soit utilisé. »

Et cet aspect écologique se prolonge après l'importation : « Nous empaquetons le café dans des paquets 100 % biodégradables, une première en Belgique pour une entreprise de café. Nos cartons d'expédition sont quant à eux issus de la filière de papier recyclé.

L’équipe a aussi développé des capsules 100 % biodégradables. Tout cela minimise d'une part l'impact écologique de notre activité et maximise d'autre part l'impact humain positif sur les communautés qui vivent de la production de café. »
 


 

Torréfaction artisanale et locale
 

Par ailleurs, l'entreprise fait appel à un artisan torréfacteur belge qui torréfie le café selon une méthode lente : « C'est un élément crucial car il contribue grandement à la qualité du café, précise le CEO de Javry. Et ce, contrairement à d'autres cafés torréfiés de façon industrielle. Notre torréfaction prend un peu plus de temps, mais cela permet justement de tirer le meilleur de chaque type de café. »

Enfin, privilégier l'aspect local en torréfiant le café en Belgique prend également tout son sens : « Il est important pour nous de contribuer au développement de l'économie belge, plutôt que de produire à bas coût à l'étranger en entraînant un coût écologique considérable sur le plan du transport », continue M. Lacroix.

Alors que la délocalisation semble être trop souvent la norme, un tel modèle économique peut donc s'avérer rentable ? « En effet, nous prônons et pratiquons exactement l'inverse de ce que beaucoup font.

Notre secret ? Être innovant ! Nous utilisons l'informatique pour optimiser tous nos processus. Ce qui permet de gagner en temps, en efficacité et en impact écologique, sans engendrer de coûts inutiles tels qu'une flotte conséquente de véhicules et un personnel trop accaparé par de nombreux trajets sur les routes pour effectuer les livraisons. Notre modèle est donc rentable et avec une valeur ajoutée sociétalement responsable. »
 


 

Machines à café fiables et réparables
 

Des machines à café sont également mises à disposition des clients : « Environ 50 % de notre clientèle décide de louer une machine à café chez nous », explique M. Lacroix.

« Une base de support est mise à disposition du client, sur laquelle nous décrivons de manière précise les résolutions de problèmes éventuels auxquels il peut faire face. Chacun y gagne en efficacité : nous devons beaucoup moins nous déplacer pour aller vérifier la nature du problème et le client trouve bien plus rapidement une réponse à ses questions. »

« Cerise sur le gâteau, chaque pièce des machines utilisées est remplaçable, ce qui permet de les réparer plutôt que de les jeter en cas de panne. »
 

Plateforme en ligne
 

Autre atout, une plateforme en ligne permet aux entreprises de gérer efficacement leurs commandes et livraisons : « Un client va pouvoir se faire livrer automatiquement une certaine quantité de café à une certaine fréquence. »

Le premier engagement à respecter est de proposer un café dont on connaît parfaitement l'origine.

« Grâce à cette plateforme, l'office manager n'a donc plus à se soucier des commandes de café. Un tel concept nous permet de diminuer les coûts de gestion de l'ensemble de nos clients, tandis que le client, pour sa part, y effectue un réel gain de temps en évitant de repasser chaque mois une commande identique. »
 

Marge de progression
 

La prise de conscience en matière de consommation responsable est de plus en plus grande, mais la marge de progression reste gigantesque. « La vague de fond constatée chez les particuliers se transmet aux entreprises », conclut M. Lacroix.

« Certes, la motivation première peut varier: certaines sont convaincues sur le fond de l'importance de ce changement, tandis que d'autres sont davantage intéressées par l'image positive que cela donne d'elles. Mais quelle que soit la motivation, tout mouvement dans la bonne direction est bon à prendre ! »



En collaboration avec: